Histoire de la création

En échangeant sur nos expériences personnelles d’adoptés coréens, nous avons constaté que le fait de communiquer dans une langue qui n’est pas la nôtre peut être une barrière.  La réalité est qu’au jour d’aujourd’hui, beaucoup d’organisations proposent de nombreux services aux adoptés mais pour y accéder il faut souvent être capable de communiquer en anglais.

 

Au niveau de la communication, nous avons pu observer qu’il y a un manque général de partage d’informations et actualités aux responsables des associations principales d’adoptés francophones.  Nous avons aussi témoigné de la propagation et du partage de certaines rumeurs ou informations erronées (parfois même fausses) sur les réseaux sociaux.  Il est vrai que la Corée du Sud évolue très rapidement au niveau des législatives ce qui peut rendre certaines démarches plus difficiles.  Cela complique aussi le fait d’être au courant de toutes les dernières avancées et informations comme pour le Visa F4, l’accès à la double nationalité et encore la recherche de famille biologique pour ne citer que quelques exemples.

  

De plus, comme beaucoup le savent déjà, voyager seul(e) en Corée peut-être compliqué.  C’est pour toutes ces raisons que nous estimons important que tous les adoptés francophones ainsi que les associations d’adoptés francophones  puissent bénéficier des dernières informations et actualités, au même titre que s’ils étaient sur place en Corée du Sud ou s’ils étaient capables de se débrouiller en anglais.

 

Le Pôle des Adoptés Francophones – Corée  aimerait devenir un pôle un carrefour de connexions et d’échanges entre adopté(e)s qui auraient besoin d’aide et/ou de soutien en Corée.  Nous voulons servir de centre de rencontre et de partage entre adopté(e)s francophones de tout horizon. )

 

En ce qui concerne les services proposés, nous voudrions en proposer un maximum, dont ceux mentionnés ci-dessous.  Néanmoins, il faut noter que cette liste n’est pas définitive en sachant que les services proposés évolueront en fonction des opportunités qui se présenteront à notre association.

 

Nous croyons en la force de l’unité de toute la communauté des adoptés coréens francophones, qu’on puisse se serrer les coudes afin d’avancer ensemble dans la même direction.

 

 

Nos objectifs

Le Pôle des Adoptés Francophones en Corée (PAF Corée) est une organisation à but non lucratif créée en 2020 par 3 adoptés français dont le bureau est basé à Séoul. Les services offerts par l’organisation sont destinés à tous les adoptés coréens francophones ou ayant l’habilité de communiquer en français. L’organisation sert à la fois de pivot avec les associations d’adoptés francophones mais également de relais pour les adopté(e)s coréen(ne)s francophones et leur pays de naissance.

Le PAF Corée apportera son expérience sur le plan logistique pour venir en Corée. Que ce soit pour y vivre, s’y installer ou simplement y voyager. 

Le PAF Corée est apolitique et devra suivre les règles juridiques applicables en Corée du Sud. 

 

Le Pôle des Adoptés Francophones en Corée  est une association  à but non lucratif créée en 2020 par 3 adoptés français dont le bureau est basé à Séoul.  Nous formons aujourd’hui une équipe de 4 coréens francophones venant de France, Belgique et Luxembourg, tous unis au service des adoptés coréens francophones.

 

Les services que nous offrons sont destinés aux adoptés coréens francophones, ou ayant la capacité de communiquer en français.  Notre organisation sert à la fois d’alliance pour les associations d’adoptés francophones mais aussi d’intermédiaire entre les adopté(e)s coréen(ne)s francophones et leur pays natal.

 

Le PAF Corée propose toute son expérience et savoir-faire sur le plan logistique pour les adopté(e)s désireux(ses) de venir en Corée que ce soit pour découvrir le pays, y voyager, y vivre ou même s’y installer. 

 

Le PAF Corée est une organisation apolitique et suit les règles juridiques applicables en Corée du Sud.

L'équipe

2 personnes situées en Corée du Sud

Philippe

Relations Publiques Corée du Sud

Je m’appelle Philippe Lapairy et j’ai été adopté par une famille française dans les années 80 à l’âge de 6 ans. J’ai seulement commencé à m’intéresser à l’adoption après mes 20 ans. Après avoir été mis en contact avec l’association Racines Coréennes par ma sœur qui est aussi adoptée coréenne, je suis parti pour la première fois en 1998 en Corée grâce au 1er voyage organisé par l’association.

Et depuis je me suis pris de passion pour le pays. J’ai décidé de partir vivre en Corée pour y apprendre la langue. J’y suis donc reparti en 1999 avec pour idée d’y apprendre le coréen pendant 2, 3 ans. Et j’ai fini par m’y installer !

J’ai commencé à travailler officiellement pour les adoptés en 2009. Pendant ces 12 années, j’ai constaté le besoin de créer une aide pour les adoptés francophones. Mais malheureusement seul, je ne pouvais pas faire quelque chose de concret. Il y a environ 2-3 ans j’ai rencontré un autre adopté français avec la même vision du besoin d’une aide francophone pour les adoptés. Et nous avons alors décidé de créer cette association.

Kim

Communication Suisse / Belgique / Luxembourg

Je m’appelle Kim Foucart, je suis né en 1975 à Jeonju. Park Chol Hee est mon nom coréen que je réutilise lorsque je suis en Corée. J’ai été adopté en Belgique à l’âge de 5 mois à Binche. Grand adepte du Folklore belge. J’ai une formation de photographe et évolue dans le milieu de la presse locale et de l’événementiel.

Au moment de mes premières recherches biologiques, j’ai remarqué que la langue utilisée, en majorité des cas, était l’anglais. Très mauvais en langues, cela a été très vite un obstacle. Commencer des recherches biologiques et renouer avec la Corée est une épreuve. Se sentir compris et accompagné peut alléger cette épreuve. L’envie d’aider du mieux possible les adoptés coréens francophones m’a motivé à rejoindre le PAF.

1 personne située en France

Frédéric

Communication France / Canada

Je m’appelle Frédéric ou KIM Jung kee en Coréen et je suis né à Séoul en Septembre 1978. Je suis arrivé en France à l’âge de 5 ans avec mon petit frère. J’ai eu des parents aimants et mon adoption s’est très bien passée.

A l’âge de 28 ans, maintenant j’en ai 43, je suis reparti vivre en corée et j’ai eu la chance de retrouver ma mère via la télévision coréenne. C’est à cette période que j’ai rencontré Philippe.

Pendant 10 ans, j’ai travaillé entre la France et la Corée et j’ai rencontré de nombreux adoptés. Je comprends très bien les interrogations et les étapes pour retrouver sa famille biologique ou revivre en Corée. C’est pour cette raison qu’aujourd’hui, je me suis engagé dans la création de PAF afin de pouvoir apporter toute mon aide aux adoptés.

1 personne située au Luxembourg

Laetitia

Communication Suisse / Belgique / Luxembourg

Je m’appelle Laetitia Votron et je suis née à Séoul en mars 1984. Mon nom Coréen est Myung Hee Park.

J’ai été adoptée dans une famille belge à l’âge de 3 mois et j’ai grandi en Belgique en grande partie. J’ai aussi vécu aux Etats-Unis et aux Pays-bas, et à présent je vis au Grand Duché de Luxembourg avec mon mari et mes deux enfants depuis 6 ans.

Ayant moi-même fait des recherches pour retrouver ma mère biologique et renouer avec mes origines, je veux aider les autres adoptés coréens francophones du monde au travers du PAF qui met tout en œuvre pour cela.

Copyright @ 2022 Paf – Pôle des adoptés francophones – Design : Woyo – Agence web & formation Wordpress