Pojagi Together

Marie Lee expose « Pojagi Together » au Suwon Art Place Gwanggyo.

Vous souvenez-vous du projet Pojagi Together que Marie Lee avait lancé dans le but de réaliser un patchwork composé de carré de tissus sur lesquels les adoptés coréens pouvaient y dessiner ou aussi écrire un texte? Il y a quelques semaines, son Pojagi a été exposé pour la première fois à l’occasion du Korean Fiber Art Biennal qui été organisé au Suwon Art Place Gwanggyo par Mme Chang Hae Hong (장혜홍) du 21 au 27 octobre 2022.

Marie Lee - Pojagi Together © PAF

Mme Chang Hae Hong est une artiste très connue à Suwon mais aussi dans le monde entier, depuis des années, pour son travail sur l’art de la fibre coréenne.

 

Mais revenons sur Marie Lee.

Marie Lee est née à Suwon et a été adoptée en France à l’âge de 5 ans, le 17 décembre 1977.

Aujourd’hui, elle vit dans un gros village entre Paris, Lille et Amiens.

Depuis 7 ans, Marie est créatrice en art textile spécialisée en Pojagi (patchwork coréen).

 

Après une rencontre bouleversante avec Gemma (adoptée coréenne en situation d’handicap mental) et les confidences de pas mal d’adoptés coréens, Marie a été confrontée à leurs histoires difficiles et parfois bien douloureuses. C’est à ce moment-là qu’elle a décidé d’essayer de faire quelque chose autour du Pojagi.

Son but était d’assembler des carrés de tissus pour en faire un immense patchwork, une façon de relier et de connecter les adoptés coréens à leur pays natal, une façon pour certaines et certains d’aller en Corée à travers ce tissu.

Le projet était donc lancé et grâce à une amie coréenne mais aussi parce qu’elle fait partie d’un cercle d’artistes textiles international, Marie a pu exposer en exclusivité son œuvre à Suwon. Cette ville est d’autant plus symbolique que Marie y est née : « J’en suis partie et j’y suis revenue ». Cette exposition à Suwon a été pour elle comme une cicatrisation.

Du point de vue personnel, ce projet a apporté beaucoup de choses à Marie, telles que la persévérance, le soutien d’amis, de très belles rencontres, des témoignages d’adoptés très touchants et une conférence en anglais à Suwon.

 

Maintenant, le Pojagi va faire son petit bonhomme de chemin car il va être exposé en France, pour partir, ensuite en Mars, aux USA et surement d’autres pays.

L’aboutissement de son projet la motive pour se lancer dans d’autres projets internationaux avec des adoptés coréens et autres. Comme quoi, tout est possible.

*le Pojagi (보자기) est une pièce de tissus destinée à emballer des objets diverses, il est souvent carré et brodé ou fabriqué de plusieurs morceaux de tissus cousus ensemble.
Marie Lee lors de sa conférence en anglais © PAF
Marie Lee et Mme Chang Hae Hong © PAF
Marie Lee © PAF

Related Blog

Visa F-4

Pojagi Together

Leave a CommentYour email address will not be published.